Un scientifique veut se suicider pour ensuite ressusciter

vendredi 20 juill. 2012 | NR
Persuadé que l’immortalité est à la portée de l’homme, un scientifique américain envisage de mettre fin à ses jours pour raccorder son cerveau à un robot.

 

Au sein de la communauté scientifique mondiale, le nom de Ken Hayworth suscite cet été des réactions contrastées. Pour les uns, c’est un fou ; pour d’autres, il fait figure de génie jusqu’au-boutiste.

Vu le plan que ce savant fou est en train d'échaffauder dans son cerveau, c'est mérité. Ce scientifique de l’université de Harvard a un sacré projet en tête… « Nous allons conserver un cerveau, le trancher, mettre en place une simulation sur ordinateur et le raccorder à un corps de robot ». Oh, la belle idée !

Le cerveau d'un fou ou d'un génie | Photo DR

Un projet qui semble tout droit sorti d’un bouquin de science-fiction mais qui pourrait bel et bien devenir une réelle expérience. Selon le site américain Chronicle, Hayworth compte tester lui-même cette théorie… en donnant très bientôt son propre cerveau à la science. Il a effectivement prévu de mettre fin à ses jours persuadé que d'ici une centaine d'année les scientifiques seront capables de rebrancher dans le bon ordre et selon leur fonction neurons et synapses. Il veut mettre fin à ses jours, mais finalement, c'est un optimiste.

« Je veux donner aux gens la possibilité de faire une pause. Ce n’est pas un suicide », soutient l’intéressé. Qui a développé un plan de conservation de ses nerfs rachidiens, de sorte que si son cerveau physique sera détruit, le plan de ses connections sera, lui, conservé. Et puis c'est vrai que ça sera plutôt sympa. Tous les gens qu'il connaît aujourd'hui seront morts, son esprit aura été créé par un ordinateur et branché à un robot. La vie dont tout le monde rêve. 

Âgé de 41 ans, notre scientifique envisage donc d’organiser très bientôt une fête pour dire au revoir à ses proches. Tout cela juste avant de succomber à un cocktail fatal qu’on lui donnera en milieu hospitalier.

Reste maintenant à savoir s’il ira jusqu’au bout… et si on le laissera faire.
 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois