Pourquoi écrire en capslock signifie que vous criez

mardi 22 avr. 2014 | GB
À LIRE CES LIGNES, VOUS AVEZ L’IMPRESSION QUE L’ON VOUS HURLE DESSUS. Oui, mais pourquoi ?

C’est une des règles de base du net : écrire un mail, un tweet, des lignes d’un site internet en lettres majuscules signifie aux lecteurs que vous criez. Pardon, QUE VOUS CRIER ET C’EST ASSEZ DÉSAGRÉABLE DE SE FAIRE HURLER DESSUS D’AILLEURS… tout autant que de se fader des paragraphes entiers écrire en majuscules, où, sous prétexte que le rédacteur voulait appuyer sur certains termes, il finit par diluer son message dans dans l’épaisseur des lettres.

L’écriture avec la touche majuscule enfoncée, aka CAPSLOCK, a rapidement été ringardisée sur le web, à cause de son illisibilité. Jusqu’à opérer un retour en grâce, au début des années 2000, empreint de sarcasme et d’ironie, évidemment. C’est ainsi que sont nés les CAPSLOCK DAYS, (attention, le site pique les yeux) les journées en majuscules, où leur emploi est supposé être toléré (en fait, non) deux jours dans l’année : le 28 juin et le 22 octobre. 

Mais d’où vient cette interprétation que vous faites de l’emploi des majuscules ? Dans un article mis en ligne le 18 avril, Slate.fr relaie les conclusions de la journaliste Alice Robb, qui s'est intéressée à cette question pour le magazine américain The New Republic. Et c’est (relativement) tout bête.

Selon ses constatations, tout ça serait la faute aux premiers blogueurs, dans les années 80’ : « En 1984, un utilisateur a expliqué: "Si je tape en capitale, ça veut dire que JE CRIE !" Dans une autre discussion [sur un forum, ndlr], Dave Decot [un blogueur, ndlr] a résumé en trois points la situation. "Il y a trois façons d’appuyer son propos. 1) On utilise les LETTRES CAPITALES pour avoir l’air de parler plus fort. 2) On entoure d’ *astérisques*. 3) On e s p a c e les lettres." »

Si on ne sait pas trop pourquoi c’est la première solution qui a finalement été adoptée par les internautes, Paul Luna, le directeur du département de typographie et de communication graphique à l’Université de Reading, cité par Slate.fr y voit une explication graphique : « LES CAPITALES REMPLISSENT L’ESPACE, il y a donc le sentiment que ce message écrase tout le reste ». VOUS AVEZ COMPRIS ?

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois