Piratage WiFi, le SWAT est sur le coup

mercredi 4 juill. 2012 | NR
À Evansville, dans l’Indiana, une famille qui n’avait pas sécurisé son réseau WiFi a vu débarquer chez elle des unités d’élite de la police armées jusqu’aux dents.

Sécuriser votre réseau WiFi peut vous protéger de bien des problèmes. Ça peut surtout vous éviter de voir les équipes du SWAT défoncer votre porte avant de balancer des grenades paralysantes dans le salon.

Le Swat | Photo DR 

Cette mésaventure, c’est celle qui est arrivée à la famille de Stéphanie Milan, dans l’Indiana. Alors qu’elle regardait tranquillement la télé chez ses parents, la jeune fille de 18 ans a eu la peur de sa vie quand elle a vu les membres de l’unité d’élite débarquer pour perquisitionner la maison de fond en comble.

Les forces de l’ordre, très remontées, étaient à la recherche de la personne qui a proféré des menaces en ligne à l’encontre de membres de la police locale. L’enquête ayant permis de remonter jusqu’à l’adresse IP des Milan, l’intervention a été confiée aux officiers du SWAT, qui n’a pas fait dans le détail au moment de donner l'assaut comme le démontre cette vidéo relayée par les médias locaux. 

Sauf que, comme l’explique la rédaction de Clubic.com, la famille suspectée n’avait rien à voir avec cette histoire de menaces. Son réseau sans fil, qui n’était pas protégé, avait été piraté par un ado qui n’habitait pas très loin du lieu de l’intervention. Le petit malin utilisait son smartphone en mode WiFi pour envoyer ses menaces.

Chez les Milan, maintenant, on sera sans doute plus que prudent. La cavalerie reste en embuscade... 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois