Les Oreo aussi addictifs que la cocaïne ?

lundi 21 oct. 2013 | GB
Les Oreo seraient aussi addictifs qu’une drogue dure. C’est ce que révèle une étude américaine. Les effets produits par les biscuits cacaoté sur le cerveau des rats seraient en effet comparables à l’addiction à la cocaïne...

Soyons honnêtes : ouvrir un paquet d’Oreo et les engloutir méthodiquement, un par un, après les avoir trempés dans un grand verre de lait, il n’y a rien de meilleur. Et dans 90 % des cas, voire 99,99 %, vous n’êtes pas capable de vous arrêter au premier. Encore moins au deuxième. Surtout pas au troisième, et ainsi de suite. Résultat : c’est tout le paquet qui y passe. Et vous y passer un temps fou puisque vous êtes du genre à d'abord lécher la crème prise en sandwich entre deux biscuits cacaotés. 

Flickr_CC_Caleb

Oui, mais pourquoi ? Parce que les Oreo, fabriqués par Nabisco, une marque du groupe Kraft Foods, sont a-ddi-ctifs. Certes, vous l’aviez déjà constaté, mais depuis le mois d’octobre 2013, on sait à quel point ces biscuits, sans oeufs, sans beurre ni lait frais, exercent une emprise folle sur nous. 

Quatre étudiants américains en neurosciences, à l'université du Connecticut, ont fait manger les fameux biscuits - 500 milliards Oreo ont été croqués depuis 1912, raconte metronews.fr - à des rats de laboratoire. Et ils ont mesuré l’apparition d'une protéine qui marque l'activation neuronale dans le centre du cerveau dédié… au plaisir et à la récompense. Oui, vous aviez bien lu : manger des Oreo procure bien une sensation de plaisir. Et devinez quelles autres substances provoquent une réaction semblable ? La cocaïne et l’héroïne. Parfaitement.

Flickr_CC_Nicoleleec

"Notre recherche confirme la théorie selon laquelle les aliments à haute teneur en sucre et en gras stimulent le cerveau de la même manière que la drogue", affirme Joseph Schroeder, professeur associé et directeur du Programme de neurosciences comportementales, dont les propos sont rapportés par le site web. "Cela peut expliquer pourquoi certaines personnes ne peuvent y résister, bien que ce soit mauvais pour elles." Maintenant, vous savez donc pourquoi il est quasi-impossible de s’arrêter au premier biscuit.

L'année dernière le biscuit globalisé, vendu dans plus de 100 pays, a fêté son centenaire en grande pompe. En France, il est très populaire depuis 2010 et une grande campagne de matraquage avec des enfants mignons. Drogués à l'Oréo.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois