Paris sort sa capote

vendredi 30 nov. 2012 | Marie Desgré

Vous n'aurez plus d'excuse pour ne pas sortir couverts : la Ville de Paris distribue chaque année 500.000 préservatifs gratuits, mais cette fois, elle y apporte une touche personnelle. A l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, Paris a dévoilé le visuel qui emballera ses propres capotes dès 2013.

Cliquer sur l'image pour agrandir le diaporama
J'aime à Paris, l'oeuvre de Sébastien Souyri a été désignée pour emballer les capotes distribuées par la Ville de Paris en 2013.2e prix du concours Paris Capotes Création, par Stéphane Mehl.3e prix du concours Paris Capotes Création, par Mathilde Le Goff.L'oeuvre d'Antoine Milesi, l'un des dix finalistes du concours Paris Capotes Création.L'oeuvre de Michael Jamet, l'un des dix finalistes du concours Paris Capotes Création.L'oeuvre de Louison Costes et Camille Choppin, parmi les dix finalistes du concours Paris Capotes Création.L'oeuvre d'Antoine Deloy, parmi les dix finalistes du concours Paris Capotes Création.L'oeuvre de Julie Samama, parmi les dix finalistes du concours Paris Capotes Création.L'oeuvre de Sylvain Baladi, parmi les dix finalistes du concours Paris Capotes Création.L'oeuvre de Cécile Maingot, parmi les dix finalistes du concours Paris Capotes Création.

A la veille de la journée mondiale de lutte contre le Sida, certaines piqures de rappel ne sont pas inutiles. D'après l'Institut de veille sanitaire, 6.500 personnes sont infectées chaque année par le VIH en France, et 40.000 ignorent qu'elles sont infectées. Et Paris est encore plus touchée : le taux de découverte de séropositivité y est cinq fois plus élevé que la moyenne nationale.

Pour sensibiliser les parisiens à l'utilisation de la capote, la mairie de Paris a décidé de sortir… ses propres préservatifs. Un concours a été lancé pour imaginer le graphisme qui sera présent sur la pochette en carton protégeant les préservatifs distribués par la ville en 2013. La remise des prix a eu lieu mercredi, et c'est la création de Sébastien Souyri qui a remporté cet honneur. Son graphisme intitulé "J'aime à Paris" rappelle le fameux "I ♥ New York", que tout bon touriste dans la ville qui ne dort jamais se doit de rapporter sur un t-shirt ou un mug. «Le but de l'action est qu'elle soit retenue aisément, facilement identifiable et reconnaissable. Qu'elle marque la population parisienne mais aussi les visiteurs de la ville. Avec "J'aime à Paris", à Paris, on aime faire l'amour avec capote», indique le texte de présentation de l'oeuvre de Sébastin Souyri. Ce dernier verra son graphisme apposé sur les pochettes de 350.000 des 500.000 préservatifs distribués gratuitement par la Ville de Paris en 2013, notamment lors de grands événements tels que la Marche des fiertés, Paris Plage ou encore Solidays.

L'oeuvre de Sébastien Souyri, vainqueur du concours Paris Capotes Création.

Une manière de donner de la visibilité au préservatif, et de combattre les idées reçues : «Les jeunes sont de moins en moins nombreux à considérer le préservatif comme un contraceptif efficace et de plus en plus nombreux à penser que la transmission du virus reste possible malgré l’utilisation de préservatifs lors de rapports sexuels», déplore la mairie de Paris en s'appuyant sur une étude KAPB de 2010.

Café Capotes. | Mairie de Paris

L'opération Paris capotes créations fait partie d'une série d'actions plus large, organisée à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida. Cette semaine, la ville a lancé la campagne de communication  "Ceci n’est pas un accessoire" sur le réseau d'affichage municipal. L'opération "Café capote" a également été mise en place, en partenariat avec 300 cafés qui distribueront 160.000 préservatifs et 40.000 sous-bocks affichant un même visuel.

Paris branché, Paris sensibilisé, mais surtout Paris protégé !

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois