"Touristes", horriblement drôle et drôlement horrible

jeudi 27 déc. 2012 | Etienne Baiffer

A bord de leur caravane du crime, les "Touristes" proposent d'échapper, entre noirceur glaçante et drôlerie décalée, aux chocolats trop sucrés des fêtes de fin d'année. 

Les touristes. | © Wild Side Films / Le Pacte  

Le distributeur français de Touristes a opté pour une stratégie de contre-programmation en décidant de sortir le film pendant les fêtes de fin d'années. Histoire de proposer un autre menu aux spectateurs écoeurés d'avance par des histoires trop sirupeuses ou débordant de bons sentiments. Touristes est une comédie noire en forme de road-movie meurtrier. Soit l'histoire de Tina, une trentenaire qui a de plus en plus de mal à supporter la mère acariâtre et possessive avec laquelle elle vit, et profite de ses premières vacances en amoureux avec Chris, pour respirer enfin un peu.

Le séjour "de rêve", une tournée de lieux improbables - tels le Musée du crayon - en caravane, en ferait fuir plus d'un-e, mais pour Chris et Tina, cela ressemble au bonheur. Un tableau idyllique, que viennent par moment gâcher des ados bruyants, des automobilistes peu courtois ou des touristes trop portés sur la communication... Des "cailloux dans la chaussure" dont Chris se débarrasse froidement, se transformant subrepticement en redoutable psycho-killer.

Road-movie et serial killer

Ben Wheatley avait déjà montré avec son deuxième film, Kill List, sorti en France cet été, qu'il n'avait pas son pareil pour marier les genres et passer avec aisance du drame social à l'anglaise au thriller et à l'horreur pure, sans porter préjudice à la cohérence de l'intrigue.

La caravane du crime | © Wild Side Films / Le Pacte

Il démontre une nouvelle fois cette maîtrise avec Touristes, qui commence comme un road-movie humoristique (les héros auraient tout à fait leur place dans une sorte de "Strip Tease" d'outre-Manche), et vire au film de serial killer, sans se cacher derrière un cynisme trop évident. Les scènes comiques sont d'une drôlerie efficace et les scènes de crimes sont proprement glaçantes. Le mélange, détonnant, a de quoi déstabiliser, mais, quoi qu'on en pense, Ben Wheatley s'impose comme un réalisateur à suivre de très très près.


TOURISTES - Bande-Annonce (VOST) par wildsidecats

> Touristes de Ben Wheatley, Grande-Bretagne, 2012 (1h29)
 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois