C215 lance un appel aux murs à Ivry-sur-Seine

jeudi 27 févr. 2014 | Dorothée Duchemin

Après avoir transformé Vitry-sur-Seine en cité du street art, l’incontournable pochoiriste C215 veut récidiver avec Ivry-sur-Seine où est installé son nouvel atelier. A terme, il espère voir émerger un vaste territoire dédié au street art, composé des deux villes du Val-de-Marne et du 13e arrondissement, également grand pourvoyeur de fresques monumentales.

Alors qu’il a fait de Vitry-sur-Seine une cité du street art, C215, Christian Guémy à la ville, espère bien récidiver avec sa voisine, Ivry-sur-Seine. Installé à Vitry-sur-Seine depuis la fin des années 2000, le graffeur en a fait une toile géante, à ciel ouvert. Il couvre les murs de ses pochoirs lumineux, souvent sa fille Nina, mais aussi d’autres visages, toujours très expressifs. Rapidement, il devient un relai entre la mairie et les autres artistes qui arrivent du monde entier pour prendre les murs de Vitry. A tel point qu’on en fait des livres. Deux jusqu'à présent : Vitry ville Street Art et Vitry vit le Street Art, parus en 2013 et 2011 chez Critères Editions. Vitry attire aujourd’hui des touristes amateurs de Street Art. Ils peuvent longer la voie de chemin de fer du RER pour apprécier les œuvres ou sortir des sentiers battus et se perdre dans la ville.

Une fresque sur votre mur ?

Installé depuis juillet dernier dans un tout nouvel atelier,  avec de l’espace pour pouvoir travailler les plus grosses pièces, C215 veut réitérer à Ivry. D’abord avec le concours de la mairie qui semble prête à mettre à disposition des artistes des murs pour travailler. Et surtout les particuliers. « Ils peuvent avoir une œuvre d’art gratuitement sur leur façade. Il suffit de me contacter par mail ou sur Facebook. Ils peuvent avoir confiance. Je viens avec un super artiste et ensemble on change la ville ! » C215 est dans la place, prêt à intervenir sur vos façades et il veut que ça se sache.  

Pour l’instant, à Ivry, il n’a réalisé que des pochoirs de moyennes ou petites tailles. Il espère se mettre rapidement sur une œuvre monumentale.

« Il ne s’agit pas de faire ma promotion. J’ai seulement envie que la ville change. Ce qui est intéressant, c’est que plusieurs artistes participent. Même si je vais sans doute ouvrir le bal ». Le lendemain de notre entretien, l’artiste a d’ailleurs rendez-vous avec un particulier qui a lu son appel aux murs dans le Parisien. Le premier mur ?

Le 13e, Vitry et Ivry, terre de street art

A terme, il espère créer une continuité entre le 13e arrondissement de Paris et les villes de Vitry-sur-Seine et Ivry-sur-Seine. « Je me vois bien faire le lien avec les artistes mais aussi entre les trois municipalités. » Le 13e, il connaît bien.

Il participe notamment au projet Hors les murs de Mehdi Ben Cheikh et de la galerie Itinerrance. C’est dans ce cadre, qu’il a peint l’année dernière Le Chat, un monumental félin sur la façade d’un immeuble, au 141, boulevard Vincent Auriol.  « Ce qui serait bien, c’est d’en faire un seul territoire, un grand pôle de street art. Il s'agit de mettre en commun des ressources pour les artistes. Et éventuellement, mettre en place une carte avec la possibilité de faire un tour "street art". »

C215 veut promouvoir l’art urbain et voir du street art dans la rue. Ivryens, vous voici prévenus. 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook