Un genre d'accord

mardi 15 nov. 2011 | JP
Le PS et EE-LV ont fini par se mettre d'accord : ils iront aux élections, présidentielle et législatives, main dans la main.

Puisqu'on vous le dit ! Ça y est. En tout cas au Parti socialiste, par 33 voix contre 5, et il doit encore être entériné par le conseil fédéral d'Europe Écologie Les Verts (EE-LV).

Mais l'annonce officielle a été faite hier soir par Cécile Duflot et Martine Aubry, respectivement responsables de EE-LV et du PS, qui ont fait part de « la volonté partagée de faire preuve de responsabilité et de travailler à une coalition parlementaire de 2012 à 2017 ». Qu'est-ce à dire ? Il s'agit, selon les mots de Daniel Cohn-Bendit d'un « accord de mandature » pour les échéances de 2012 mais qui « ne permettrait pas de gouverner ensemble » (ce qui n'exclut pas l'hypothèse).

Les deux principaux partis de gauche n'ont pas réussi à s'entendre sur les deux gros dossiers, à savoir la construction de l'EPR de Flamanville et l'aéroport de Nantes : arrêt total des travaux pour EE-LV qui y voit une urgence écologique versus un refus du PS, pour qui le problème se pose(ra) à moyen voire long terme. « On n'a pas essayé d'habiller un désaccord en accord », a précisé Eva Joly, indiquant que des thématiques de discordes restaient, mais que sur la majeure partie des sujets (tant sur le nombre de circonscriptions que sur les sujets de fond), les deux partis étaient sur la même ligne, et notamment autour d'une volonté claire, celle de « battre Nicolas Sarkozy ».

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook