Mobilisation mondiale pour les Pussy Riot

jeudi 16 août 2012 | DD
Alors que le sort des Pussy Riot sera scellé vendredi 17 août, des manifestations de soutien aux punkettes sont organisées partout dans le monde.

Le mouvement pour la libération des membres des Pussy Riot prend de l'ampleur. Demain à 10 heures, midi en France, des manifestations de soutien sont organisées dans une vingtaine de villes dans le monde, Barcelone, New York, Londres... Mais aussi Nice, Montpellier, Marseille, Lyon. Un rassemblement est organisé demain à Paris à 12h30, place Igor Stravinsky, à côté du Centre Pompidou par l'association Russie-Libertés.

Free Pussy Riot. Photo Amnesty International.

L'heure est symbolique. 60 minutes plus tard, la justice scellera le sort des trois filles du groupe punk féministe, tandis que le procureur a requis à leur encontre 3 ans d'enfermement pour avoir entonné le 21 février dernier, dans la cathédrale du Christ Saint-Sauveur de Moscou, la prière baptisée "Sainte Vierge chasse Poutine". Depuis, Nadejda Tolokonnikova, Maria Alekhina et Ekaterina Samoutsevitch sont retenues enfermées, accusées de hooliganisme, "vandalisme aggravé, incitation à la haine religieuse et de sabotage des valeurs et du fondement spirituel du pays".

L'acte des jeunes filles est pourtant uniquement politique. Elles ont usé de leur droit à la liberté d'expression, reconnu en Russie, sans enfreindre aucune loi du pays. Lors d'un procès inique, débuté le 30 juillet dernier, un témoin qui n'était pas présent au moment des faits a fait part à une juge partiale de sa profonde détresse psychologique depuis la prière. 

Ce week-end, le maire de Reykyavik, Jon Gnarr, a donné de sa personne et n'a pas hésité à se travestir, à l'occasion de la gay pride. Robe rose et cagoule de ski de rigueur. La mobilisation mondiale parviendra-t-elle à faire éviter aux punkettes le camp d'enfermement ? 

Voir tous les soutiens sur le site freepussyriot.org.

 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois