Michael Douglas donne un coup de main au FBI

mercredi 29 févr. 2012 | AR
L'acteur américain apparaît dans une vidéo pour pointer du doigt les pratiques illégales qui ont cours à Wall Street, notamment les délits d'initiés. Ni plus ni moins qu'un appel à la dénonciation, lancé par le FBI.

Michael Douglas et le FBI unis pour lutter contre les délits d'initiés ! Pour de vrai, pas pour Hollywood. L'acteur américain, qui a endossé le costume de Gordon Gekko, patron véreux et sulfureux d'un fonds spéculatif dans le film Wall Street (pour lequel il a reçu un Oscar en 1987), s'est laissé convaincre par le Federal Bureau of Investigation (FBI) : dans un spot d'une minute, il explique combien il est utile de dénoncer les délits d'initiés.
Dans cette campagne de pub, qui vient appuyer une lutte intense du FBI pour assainir Wall Street, Michael Douglas – très appliqué, l'air grave, veste grise – n'y va pas par quatre chemins : « Le film était une fiction, mais le problème est réel ». Avant de conclure, simplement, pour débusquer les fraudeurs : « contactez le FBI pour dénoncer un délit d'initié ou pour donner un tuyau ».

 

La vidéo tourne en boucle depuis deux jours sur CNBC et Bloomberg TV, des chaînes d'informations financières américaines. Michael Douglas, nouvelle arme du FBI pour lutter contre la criminalité financière ? Depuis 2009 en tout cas, 64 personnes ont été arrêtées par le FBI et 120 personnes de Wall Street seraient dans le collimateur du gouvernement américain, notamment des gérants de fonds spéculatifs ("hedge funds"). D'où le nom de l'opération en cours : "Perfect Hedge". Bien loin de la célèbre réplique « Greed is good » ("la cupidité, c'est bien") lâchée par Gordon Gekko dans Wall Street...
 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook