Europe : on maltraite les animaux dans les zoos

mercredi 25 avr. 2012 | DD
Selon un rapport, les animaux vivent dans des conditions déplorables dans la plupart des zoos européens.

Trois ans d’enquête menée dans deux cents zoos de vingt et un pays d’Europe et des conclusions honteuses : la majorité des zoos européens ne respectent pas les lois européennes concernant le bien-être des animaux et la préservation des espèces. Le rapport de la fondation Born Free, ONG pour la protection des animaux, a présenté son rapport mardi 24 avril devant le Parlement européen.

Oursons au zoo d'Amnéville | FlickR_CC_mfld57

« Des milliers d'animaux dans des centaines de zoos vivent dans des conditions de vie déplorables », rapporte l’inquiétante étude. « A travers l'Europe, les zoos manquent à leurs obligations pour la conservation des espèces, l'éducation du public et le bien-être des animaux, tels que le requièrent les lois nationales et internationales », affirme Daniel Turner, porte-parole de la fondation. Selon lui, si l’Europe ne se mobilise pas, la situation n’évoluera pas, rapporte le site du Monde.

Depuis 1999, les parcs zoologiques sont soumis à la "directive zoo". Elle fixe les conditions d’accueil des animaux, leur sécurité, l’implication des zoos dans la préservation des espèces et la pédagogie à destination du public. Rendu en 2011, le rapport pour la France et selon une enquête menée dans une vingtaine de zoos tirés au sort, indique que les zoos français « ne fournissent pas suffisamment d'informations sur les espèces ». De plus, « un sur cinq en moyenne met le public en danger de blessure ou d'exposition aux maladies ». En plus d’enclos trop petits ou inadaptés aux animaux qui les habitent.
 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook