En partenariat avec :

Robi, le live

mercredi 21 mars 2012 | Vincent Le Doeuff et Luc Taramini

Serait-ce le printemps de Robi ? En prévision d'une série de concerts fin mars et début avril, Robi nous offre une session électrique et tendue comme elle en a le secret.

Nous sommes en février, porte de Montreuil. Il fait un froid de gueux. Robi s’est calfeutrée au fond d’un studio de répétition en vue d'une série de concerts printaniers dont trois premières parties, fin mars, de Jean-Louis Murat à la Boule Noire et une date au POP'in le 17 avril avec Fiodor Dream Dog.

Nous errons un moment dans un dédale de couloirs décorés de reliques rock’n’roll dérisoires, avant de trouver la salle de répétition du groupe. Là, un sublime papier peint zébré nous saute au visage, et aussitôt des miroirs plaqués sur un pilier central nous font de l’œil. On juge tout de suite le potentiel des lieux. Les motifs "zèbre" annonçant les stridences électriques de la musique et la gestuelle heurtée de la chanteuse. Bienvenue dans le palais des glaces de Robi.
A découvrir, la reprise de Trisomie 21, Il se noie.

 

Et chez POPnews, le titre Je te tue (extrait du premier EP).

> Photo en page d'accueil, Frank Loriou.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook