Des rats et des hommes

lundi 31 janv. 2011 | Dorothée Duchemin

Les rats ont envahi Paris. Cet hiver, la capitale voit ses cuisines, murs et cages d'escalier, peuplés par le rongeur tant décrié. Les travaux et l'hiver rude seraient responsables de la présence du rat à la surface. Puisqu'habituellement, c'est sous terre qu'on le trouve.

Le museau pointu, la moustache rieuse, la queue longue et drue… Le rat surmulot ou rat d’égout promène son corps mou non plus dans les égouts mais dans le garde-manger de votre cuisine. Le rongeur pullule cet hiver. Il a infesté Paris et la première couronne. Il est le roi des médias et squatte les journaux, les antennes télés et radios. Le propagateur de la peste traîne avec lui une image dégoûtante, qui lui colle à la peau. Alors en cet hiver, 2010-2011, on panique à cause du petit poilu. « Les gens s’affolent ! Ils voient et entendent des rats partout », déclare Marcel, dératiseur et directeur de SOS Nuisibles. Une chose est certaine, la dératisation est un métier qui rapporte. Le nuisible compte aujourd’hui 6 millions de soldats dans son armée, à Paris et en Ile-de-France. Dans un article paru dans le quotidien Libération 1 et selon les dératiseurs, la population aurait augmenté de près de 40% en cinq ans. Les rats sont entrés dans vos vies, dans vos immeubles et dans vos lits, c’est certain.

La faute à qui ?

Mais pourquoi refont-ils surface ? Marcel, lui, ne croit pas à cette explosion démographique. D’après lui, les rats sont seulement plus visibles ces dernières années. La faute à qui ? « Il y a des travaux à Paris tous les deux mètres. Les rats sont sans cesse délogés ! » A en croire le dératiseur, les travaux seraient responsables à hauteur de 95% de la présence des rats dans nos maisons. Un rat délogé est un rat qui se reloge. La moindre ouverture, le plus petit passage, une porte entrouverte… Le rat saura trouver la faille pour emménager à vos côtés.

La théorie de Marcel est d’ailleurs confirmée par la Préfecture de police dans le Parisien2 : « A l’unité de prévention des nuisances animales de la Préfecture de police, on estime que la multiplication des chantiers de rénovation à Paris a pu chambouler les habitudes des rongeurs et les inciter à regagner la surface pour nicher ailleurs. En 2010, nous avons reçu 2600 plaintes liées à la présence de rongeurs à Paris, contre 2400 en 2009 », détaille le chef du service, Jean-Michel Derrien.

Des foyers accueillants pour les rats

Sortis de terre, les rats n’ont d’autres choix que de se remettre à l’abri, à l’extérieur. Et pourquoi pas dans la chaleur d’un foyer ? Les rongeurs seraient en effet attirés par le confort de nos demeures. « Il fait chaud. Ils ont où se cacher et de quoi manger », explique Marcel. Le dératiseur raconte qu’il en trouve même dans les plus hauts étages des immeubles. « Aujourd’hui, il y a des coffrages partout, pour l’électricité, la télévision et de plus en plus, pour les pompes à chaleur. S’il y a de la place pour les câbles, alors il y a de la place pour les rats. » Les rats s’installent partout, dans les quartiers huppés ou plus populaires, à Neuilly-sur-Seine comme à Barbès. Marcel admet : « Les colonies d’une dizaine de rats se trouvent le plus souvent dans les logements HLM, parce que personne ne fait rien ».

« Evidemment, il y a plus de rats dans les quartiers où trainent des détritus », poursuit-il. C’est d’ailleurs pour cette raison que Marseille souffre aujourd’hui d’une invasion phénoménale, suite à une longue grève des éboueurs. Une fois qu’il est installé, difficile ensuite de se séparer du rongeur. Ce n’est pas parce que vous en avez attrapé un qu’il n’en reste pas caché dans le mur. « Et ce n’est surtout pas parce qu’on s’est débarrassé des rats dans un appartement qu’on s’en est débarrassé dans l’immeuble. Très souvent, il en reste ! » Le rat véhicule les maladies, éventre les emballages de vos denrées alimentaires, provoque des courts-circuits en rongeant les fils électriques, mais Marcel se veut rassurant : « Je n’ai jamais vu un rat attaquer qui que ce soit. » On insiste. Quel crédit accorder à ces anecdotes peuplées de rats qui rongent les oreilles des enfants durant leur sommeil ? « Tout est faux. »

  1. 1. Rats de marée sur Paris, par Willy Le Devin, le 23 mars 2010
  2. 2. Pourquoi les rats refont surface, par Frédéric Mouchon, le 12 janvier 2011
0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook