Argentine : le paiement des salaires tiré au sort

mercredi 25 juill. 2012 | NR
La municipalité de Bialet Massé en Argentine manque d’argent pour payer tous ses salariés ? Qu'à cela ne tienne : le maire a décidé de laisser le hasard choisir qui serait payé en premier.

« Nous tirons au sort le paiement des salaires ». Au micro de Radio Mitre, radio privée de Buenos Aires, Gustavo Pueyo, maire de Bialet Massé, explique la démarche sans gène particulière, en tout cas apparente. Et pour cause ! D'après lui, « cette méthode a été validée par les agents de l’administration » locale.

Simple comme une paire de dés. | Photo DR 

En Argentine, l’économie reste toujours fragile. Plusieurs provinces traversent à nouveau une période difficile à cause d’un ralentissement de la croissance (baisse de 0,5% entre mai 2011 et mai 2012). Ce qui a un impact direct sur les finances de certaines villes. Comme à Bialet Massé, dans la province de Cordoba. Pour le maire de la ville, cette chute de moyens est dû à la province qui lui verse de moins en moins d'argent. 

D’où le casse-tête de Gustavo Pueyo. D’un côté, 92 fonctionnaires municipaux à rémunérer ; de l’autre, un criant manque de liquidités. Résultat des courses : impossible de payer tout le monde en même temps.

Comme il n’aime pas se fâcher avec les gens, le maire a décidé de laisser le hasard faire le sale boulot pour lui. Et de tirer au sort l’ordre de paiement.

C’est comme ça que, la semaine dernière, un groupe de 23 chanceux a pu rentrer chez lui avec la promesse d’être réglé en premier. Un second tirage au sort aura lieu lundi prochain, rapporte l’Agence France Presse

Maigre consolation pour ceux qui repartent les poches vides : la veine de cocu, ce n'est pas pour eux. 
 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois