"Aître" dans l'art contemporain

jeudi 7 févr. 2013 | Amelie Roux

Une ville est en constante évolution : nouveaux bâtiments, nouvelles sculptures... Marcher, observer, ressentir, comprendre notre environnement, voilà l’objectif d'Aître, une agence de voyage pas tout à fait comme les autres.

 

Cliquer sur l'image pour agrandir le diaporama
Parcourir | Yannick DerennesObserver | Yannick Derennes Expliquer | Yannick DerennesRessentir | Yannick DerennesUne sculpture | Yannick Derennesune architecture | Yannick DerennesEtienne Taburet éveille nos sens à l'art contemporain | Yannick DerennesDevant les Champs Libres (Rennes) dessiné par Christian De Portzamparc | Yannick DerennesDevant le Couvent des Filles de Jésus (Rennes) dessiné par Hervé Perrin | Yannick Derennes

Depuis quelques années déjà de nouvelles agences de voyages ont vu le jour. Loin des clubs avec les gentils organisateurs, elles proposent désormais des voyages itinérants plus éthiques, plus aventuriers, plus personnalisés... mais répondent elles à toutes les attentes ? Etienne Taburet, commissaire d’exposition indépendant, a constaté un manque d’un point de vue culturel. Pour y remédier, il crée Aître, une agence proposant des voyages orientés vers la découverte et l’initiation aux enjeux artistiques et architecturaux contemporains (www.aitre.eu).

De l’art pour tous

En souhaitant allier le goût de transmettre à des connaissances artistiques contemporaines, Etienne a eu l’idée de professionnaliser ces compétences en proposant dans un cadre touristique une approche pédagogique à l’art (de manière général). C’est en juillet 2012 qu’il lance son agence en prenant soin de s’entourer de quatre jeunes femmes aux parcours artistiques divers et complémentaires ayant tout comme lui l’envie d’accompagner, de guider nos sens au travers des espaces urbains.

une architecture | Yannick Derennes

Que vous soyez férus d’art contemporain ou juste curieux, Etienne souhaite amener ces voyageurs, chevronnés ou du dimanche, à s’arrêter devant les oeuvres d’art, les désacraliser, les comprendre pour enfin éveiller et formuler des sensations face à celles-ci.
Il s’agit presque « d’une méthodologie du regard » explique Etienne « d’ailleurs on prend les gens où ils en sont, certains vont venir avec des références et d’autres vont juste ressentir, parler de leurs émotions ». Au cours des escapades, quelques jours dans les rues de villes françaises ou une semaine dans celles de Berlin ou de Rome, Etienne cherche à provoquer la confrontation physique entre un bâtiment ou une oeuvre d’art et un individu. Il en ressort alors beaucoup de questions, de réactions bonne ou mauvaise, « on peut aussi ressentir de l’ennui » précise-t-il. Puis, suivent les discussions.

Trop souvent intellectualisé, l’art fait peur, parait compliqué et il semble important de décomplexer les individus. Pourtant Etienne explique que « l’aspect formel d’une oeuvre est souvent accessible ». On se promène, on lève le nez, on observe, on apprend, on discute et finalement les à priori s’évanouissent durant la ballade.

Accompagner (ou pas)

« Cet exercice du regard devant les œuvres, explique Etienne, permet non seulement de ressentir une oeuvre artistique mais également la redécouverte d’une ville. » En voulant éveiller le regard et la curiosité, il emmène ses voyageurs dans des lieux où ils ne seraient pas aller. Cette approche est valable pour des promenades d’une journée dans sa ville que pour un séjour d’une semaine dans une capitale inconnue.

Il construit ainsi ses propositions de voyages à l’aide de son réseau géographiquement étendu, de ses connaissances mais également autour de mouvements architecturaux et artistiques, et des manifestations. Il organise les visites autours des biennales d’art organisées dans les villes d’Europe comme celle de Venise ou Lyon ou encore propose la découverte du mouvement du Bauhaus avec un circuit en Europe de l’Est, « en ce moment, j’organise un voyage à Oslo pour les étudiants de l’école d’architecture de Rennes, il y aura 60 personnes. »

Devant les Champs Libres (Rennes) dessiné par Christian De Portzamparc | Yannick Derennes

Il thématise des parcours. Art et Science, Art et pouvoir... et organise aussi des rencontres avec des collectionneurs d’art, des galeristes...

Ses propositions tout comme les commandes sont libres et variées. Le grand Public fait appel à ses services autant pour un voyage complet comprenant toute la logistique (Achats des billets d’avion, réservations des hôtels...) et un accompagnement journalier dans un parcours urbain original que pour des conseils de ballade. Ce GO (gentil organisateur) des temps contemporains rassemble généralement 8 à 12 personnes « pour permettre aux gens de discuter entre eux » précise-t-il. Mais si vous êtes un électron libre, Etienne peut juste vous suggérer des étapes culturelles dans votre séjour. Il vous fournira alors un carnet de voyage sur mesure pour expliquer les lieux ou les oeuvres qui lui paraissent intéressants (voire incontournables).

Au cœur de la démarche, l’art et l’architecture. Ils sont partout. Prêts à être vus, compris et ressentis. Reste à être prêt à se laisser surprendre. Au coin de la rue ou à l’autre bout de la planète.

> Le site d'Aître

> Le blog d'Aître

Photos : © Copyright Yannick Derennes

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook