En partenariat avec :

My Name is Nobody, le live

mercredi 31 oct. 2012 | Vincent Le Doeuff et Luc Taramini

Grâce à "My name is nobody", alors qu'on flottait sur la Seine, on a été emballé par un banjo. Découverte.

Soirée pluvieuse d'octobre, l'air est doux. Nous avons rendez-vous à Petit Bain avec "My Name Is Nobody", le projet solo du Nantais Vincent Dupas (également membre de Fordamage). Une petite brèche temporelle s'ouvre à nous entre la fin des balances et le début du concert. Vite vite, on se tasse à quatre dans la petite loge avec caméras, micros, guitare et banjo. Le hublot, indifférent à nos préparatifs, fait scintiller les lumières du dehors. Nous sommes sur l'eau.
 
Les chansons de My Name Is Nobody ont l'odeur de la poussière et du jean fatigué, le parfum mélancolique de la route et des nuits trop arrosées comme nous le confirment ces deux titres extraits de l'album "The Good Memories".
 
Japanese Tale

Et sur POPnews, Northern Memories.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook