Grass House, le live

mercredi 22 janv. 2014 | Vincent Le Doeuff et Jonathan W. Van Hoorn

Cette semaine, session avec les Anglais de Grass House qui ont sorti en novembre dernier leur premier album, A Sun Full and Drowning.

Dignes réprésentants de la nouvelle brit-pop, les Londoniens ont pourtant pris leurs sources dans l’Americana et naviguent entre douceur et gravité, entre rage et repos, psychédélisme et hypnotisme. Le chant de Liam Palmer se fraie lui aussi un chemin entre la voix écorchée de James Skelly (The Coral) et la gravité d'un Leonard Cohen. 

On était donc bien heureux de pouvoir les filmer pour deux morceaux à l’Espace B quelques heures avant leur concert.

Ici, The Colours in the Light May Obscure

 

Retrouvez Faun sur POPnews.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook