Cit@vue #42

vendredi 2 mars 2012 | Geoffrey Bonnefoy

Twittos, twittases, Citazins, internautes de tous bords et âmes numériques en quête de #LOL, vous êtes au bon endroit. Là, où l'on parle bafouille, douchage à la bière allemande, pandas, chiens et chats. Et oui, y'a récidive.

 

Ultime bafouille

Hommage à la nouvelle reine des Belges, Alberte II, qui, au détour d'un JT wallon en perd son humérus et se retrouve doté d'un... utérus, que l'on suppose royal, et qui va mieux. Oui, c'est old, ça tourne depuis quatre ans sur les internets, mais sérendipité oblige, on y revient ! Et pourquoi se priver de cette bafouille ?

 

Autre lapsus, tout récent, celui d'un présentateur météo qui convertit les années bissextiles en année bissexuelle.

 

Une dernière pour la route, où Salma Hayek se retrouve non pas à moitié Libanaise, mais à moitié lesbienne.

Des lapsus qui ont toujours une connotation sexuelle (remember, la fellation de Dati). Mais qu'essaye de nous dire notre inconscient à ce moment-là ?

Et si vous êtes fan de jeux de mots plus pourris les uns que les autres, clic, clic, clic.

Dujardin visionnaire

Bien avant le sacre de Dujardin et de The Artist dans à peu près toutes les cérémonies de récompenses du 7e art, Un Gars, Une Fille imaginait une telle scène sur le petit écran. Visionnaire.

 

A table !

Génie du détournement et magie de l'utilisation de Photoshop, les politiques passent à table dans cette série sélectionnée aux petits oignons.

Une préférence ? Le Tarama Yade, plus proche de la varicelle que du Tarama rosé, me laisse encore sur ma faim...

Et aussi, l'art de se la péter, genre « mes potes sont des stars et viennent à mes soirées ». Là encore, Photoshop est l'ami de votre égo.

 

Epic politique

Le politique est, par définition, un personnage public sur le devant de le scène. A vos risques et périls, m'sieurs dames.

EPIC PHALLIQUE, d'abord, quand un peintre peint (logique jusque-là) le président des Etats-Unis dans le plus simple appareil, et avec une licorne.

L'imagination des artistes est parfois sans limite...

Quant à Angela Merkel, il a fallu assumer cette EPIC scène de maladresse du serveur, en public, qui la douche royalement à la bière... allemande. Ça va, l'honneur est sauf.

 

Enfin, soutien, et de taille, pour le candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon, en la personne de Homer Simpson et Cie, qui, décidément, ne comprend pas grand-chose à la politique française (heureusement, l'équipe du parti est là pour l'aiguiller).

 

Pas politique du tout, mais public quand même : Angélina Jolie. Ah, l'inoubliable Lara Croft réputée au moins autant pour ses lèvres généreuses, sa poitrine du même adjectif que ses cuisses interminables... qui finissent détournées sur le net, au détour d'un cliché un peu trop explicite. Et là, c'est le drame : le charme n'opère plus.

 

Chats, chiens et pandas

Le comité antiLOLcat étant en vacances d'hiver, je peux, en toute quiétude, vous fournir cette image sans crainte de représailles.

Limite, ils s'amuseraient pas plus que leur maître.

Et enfin, le retour ultime du panda, le come-back II, la revanche de la boule de poils tant attendu, où l'on apprend qu'il ne faut jamais dire « non » à un panda. JAMAIS.

 

Un dernier pour la route, qui confirme l'adage populaire : parle à mon cul, ma tête est sourde.

 

En apesanteur

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, avec cette série de photos où la gravité n'a plus prise et les modèles libérés. Belle exploit de la photographe Mina Sarenac. Aérien.

C'est tout pour la semaine. Messieurs, soyez des hommes : luttez. (Les geeks, jouez, et les Twittos, votez)

 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook