En partenariat avec :

Alexandre Varlet, le live

mercredi 30 janv. 2013 | Vincent Le Doeuff et Luc Taramini

Le grand Alexandre Varlet est de retour avec un cinquième album clair-obscur mélancolique et tourmenté, comme son auteur.

Désormais hébergé sur le label Les disques du 7ème Ciel, Alexandre Varlet vient de sortir son 5ème album, baptisé "Alexandre Varlet", où la voix profonde et la guitare acoustique prédominent toujours. Plus "lonesome cowboy" que jamais, il continue d'explorer cette veine introspective et épurée qui faisait la beauté de "Soleil noir" et d'une partie de "Ciel de fête", ces deux précédents albums. On savait le garçon enclin à partager ses doutes pourtant quelque chose s'est terni sur ce disque. La mélancolie habituelle se teinte de désenchantement comme si l'approche de la quarantaine avait chassé les dernières illusions.

On sait que Varlet n'a pas le succès que sa musique mérite. Y croit-il encore ? Impossible de répondre à sa place. Nous étions au Petit Bain lors de la Release Party de l'album pour le filmer et lui témoigner notre soutien. Lui, aimablement, nous a joué les deux plus beaux titres de cet album, "Le col de l'homme mort" et "Patience". Oui, Alexandre, on aime tes chansons car celles-ci soignent les maux et les douleurs secrètes.

Ici, Le col de l'homme mort : 

Et sur POPnews, la version avec un bonnet, Patience.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Du même auteur

<div class="fl_title">Swann, le live</div><div class="fl_txt"><p><span>Qu'elle chante ses propres compositions folk-rock ou qu'elle reprenne Frank Zappa avec aplomb (&quot;Bobby Brown&quot;), la jeune Swann en impose d'embl&eacute;e. Quelque chose dans le timbre de voix qui fait se tendre l'oreille.</span></p></div>
<div class="fl_title">Live au 7ème Ciel</div><div class="fl_txt"><div>
<div>Officiellement le 7&egrave;me Ciel ne donne plus de concerts. Sauf pour cette soir&eacute;e exceptionnelle avec Gareth Dickson et Fiodor Dream Dog. Un peu de m&eacute;lancolie, un petit pincement au coeur et aussi beaucoup de joie pour cette der des ders.</div>
</div></div>
<div class="fl_title">Folks, le live</div><div class="fl_txt"><p>Pour nous il chante des chansons douces que ne lui chantait pas sa maman. De sa voix pointue et avec sa guitare s&egrave;che. Son nom est Folks. Il sait aussi faire des chansons pop en anglais mais c'est une autre histoire...</p></div>
Verone, le live

Articles du mois