Un député allemand se met la Toile à dos

jeudi 2 févr. 2012 | DD
Un député allemand s'érige en pourfendeur du Net et déclare la guerre aux internautes. Il prédit que le sang digital sera versé.

« Nous devons être vigilants si nous ne voulons pas en être réduits à contempler les ruines fumantes au soleil de notre société et notre culture transformée en terre brûlée après la retraite des hordes digitales. La question est de savoir combien de sang digital sera versé. » Mais qui est donc cet inquiétant oracle, ce pourfendeur des Internets et des internautes ? Il s’agit d’Ansgar Heveling, un député étiquetté CDU, un tantinet conservateur. Une attaque en règle du web 2.0 et de ces usagers qui a fait passer de l’ombre à la lumière ce parlementaire jusqu’alors inconnu. Les propos provocateurs ont été publiés dans une tribune par le quotidien allemand Handelsblatt. « Chère communauté web : vous allez perdre la bataille. Et ce n'est pas l'avis d'un solitaire oracle de l'apocalypse. C'est la vision d'un politicien versé dans l'histoire. » Tremble communauté web, un avocat allemand de 39 ans veut ta mort !

Pour la défense d’une certaine idée de la culture, il encourage les citoyens à clamer les auteurs célèbres et les grands textes. « Citoyens, montez sur les barricades et citez Goethe, la Bible ou Marx. De préférence d'un livre relié. » Et il s’en prend tout particulièrement au nerd qui n’en demandait pas tant. « Apparemment, le nerdisme et le nazisme sont jumeaux. Bien entendu, il ne devrait être interdit à personne de vivre une seconde puberté sur Twitter. Seulement, il n'est pas indispensable de l'ériger en programme politique. » Il continue à filer la métaphore historique, au sujet des hackers cette fois, décrit comme des « maoïstes intransigeants. »

La réaction du Net n’a pas tardé. Le hashtag #Hevelingfacts fait recette.
Exemple : « Ansgar Heveling est pressé. Il doit attraper l'avion à hélices de trois heures pour le Congo belge ».
Le site de l’avocat a été piraté. Et Dorothée Bär, députée conservatrice, ne soutient pas son allié au Bundestag. « Lorsque les aveugles parlent de couleurs, on a le droit de s'énerver. » (Une pensée pour Hervé Morin.)
Moqué, conspué, nouvelle risée du web, Ansgar Hevling, lui, se frotte les mains. Opération de com’ réussie !

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook