Un Américain à Paris : Clint Eastwood à la Cinémathèque

mardi 6 déc. 2011 | JP
Du 9 décembre au 12 janvier 2012, Clint Eastwood investit la Cinémathèque de Paris pour une rétrospective.

« Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses. » Cette citation tirée de Le Bon, la brute et le truand ne vous parle pas ? Il est plus que temps de foncer à la Cinémathèque et découvrir « pour une poignée de dollars » (ou d'euros) l’œuvre de Clint Eastwood, fêtée ce mois-ci et dès vendredi par l'institution.

Acteur, il est le roi du western spaghetti à la Sergio Leone, et transperce ses ennemis de son regard bleu intense aussi sûrement que d'un coup de colt bien senti. Il devient vite plus multiforme que ça, avant de se révéler être l'un des plus grands cinéastes américains. Américain, vraiment, car c'est ce qui définit son œuvre. Eastwood parle de la société qu'il habite, sans phare, parfois violemment, mais avec toujours un fond de nostalgie et une conscience du temps qui passe et des erreurs humaines. Son univers, intimiste et pudique, évite toujours de sombrer dans un snobisme esthétique facile.

Violence, Histoire avec un grand H ou avec un petit, humain, hésitations, regrets, émotions, force et fragilité, allez découvrir ou redécouvrir Clint Eastwood à la Cinémathèque de Paris du 9 décembre au 12 janvier. Le calendrier de la rétrospective, des projections et conférences ici.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook