Tintine is the new Tintin

mardi 1 juill. 2014 | GB
Mi-juin se tenait à Lyon une exposition où les héros des BD étaient transformés en héroïne. Un moyen ludique pour faire réfléchir sur le thème de l’égalité.

Les hommes sont partout. Oui, mesdames, oui messieurs. Et le monde de la bande dessinée n’échappe pas à ce très triste constat : de Tintin à Spirou, de Lucky Luke aux X-men, ils envahisent même cet univers et trustent les meilleures places, comprenez celles des héros.

Et si tout cela changeait, du moins provisoirement ? C’était le but de l’expo Héroï(ne)s qui s’est tenue mi juin à Lyon où dessinateurs et dessinatrices se sont amusés à inverser les genres pour mieux mettre en évidence le déséquilibre homme-femme dans le monde de la bande dessinée.

Bienvenue donc à Vulverine, Gastonne, Lucky Lucy, Spirouette et Fantasia, les pendants féminins de Wolverine, Gaston Lagaff, Lucky Luke et Spirou et Fantasio, comme le rapporte le site Fluctuat.

"Depuis près de 180 ans que la bande dessinée existe, des dizaines de milliers d’albums ont été publiés sous tous les formats et sur tous les continents, mettant en scène des centaines de personnages différents. Pour la plupart, ces héros récurrents ont constitué nos premières lectures d’enfant. Ils ont marqué nos imaginaires, nous ont servi de modèles, de repères et d’inspirations. Comme tous les personnages de fiction ils ont contribué à construire notre rapport au réel, aux autres, au monde", explique le tumblr liée à l’exposition "hero-ine-s".

Une action efficace et ludique pour illustrer l’omniprésence du déséquilibre homme-femme, et faire réfléchir.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook