La terre entourée d’anneaux façon Saturne, ça donnerait quoi ?

mardi 28 mai 2013 | GB
L’illustrateur américan Ron Miller a imaginé des paysages terrestres flanqués des anneaux de glace et de poussières qui gravitent autour de Saturne. En polynésie, pile au niveau de l’équateur ou encore à Washington, les images sont déroutantes.

Et si la terre avait des anneaux, comme Saturne, comment les verrait-on depuis la surface de notre planète ? Et à quoi ressembleraient les paysages de la terre avec cette auréole immense flottant au-dessus de nos têtes ?

Si vous ne vous êtes jamais posés ces questions, l’Américain Ron Miller l’a fait pour nous. Et comme il est aussi illustrateur, il a couché sur le papier les résultats tel qu’il les voit.

D’après Espaces des Sciences, le blog scientifique hébergé sur la plateforme du quotidien belge La Libre Belgique, Ron Miller n’a pas positionné les anneaux au hasard, bien au contraire.

La Terre vue par Ron Miller

Pour rendre ces montages les plus réalistes possible, Ron Miller s’est notamment basé sur les travaux d’un mathématicien français du XIXe siècle, Edouard Roche, un théoricien reconnu de la figure des corps célestes, explique le blog.

Il a étudié comment les anneaux, composé pour Saturne de glace et de poussières de quelques microns, se manifesteraient autour de notre planète. Et les images qu’il propose sont déroutantes.

A Washington, le Capitole, siège du Congrès américain, prend des airs de scène de film de science-fiction :

Le Capitole vu par Ron Miller.

Et suivant la position de chacun sur la planète, le résultat visuel ne serait pas le même. D’après une vidéo sur ce thème, mise en ligne en octobre 2009, plus on se rapprocherait de l’horizon et plus les anneaux apparaitraient fins et seraient perpendiculaires à l’horizon. Sur ce principe, Ron Miller propose une vision de Quito, en Equateur :

A Quito, en Equateur. Par Ron Miller.

Autre image proposée par l’illustrateur : lors d’une équinoxe de printemps ou d’automne, au niveau de l’équateur, le soleil viendrait se cacher derrière les anneaux, illuminant un côté tandis que l’autre serait plongé dans l’obscurité.

Lors d'une éclipse du soleil. Par Ron Miller.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois