Super Mario Bros s’invite dans ton navigateur

jeudi 17 oct. 2013 | GB
Vous ne saviez pas quoi faire de votre journée ? Cette mise à jour de Super Mario Bros - dans sa version originale s’il vous plaît - jouable depuis n’importe quel navigateur web devrait ravir les plus nostalgiques d'entre nous.

Vous n’aviez pas joué à Super Mario Bros sur votre bonne vieille NES depuis votre plus tendre enfance ? Hallelujah ! La version originale du mythique jeu d’arcade envahit votre navigateur web dans une version HTML5, a révélé mashable.com, le 15 octobre 2013.

Sur fullscreenmario.com, retrouvez les sensations du petit plombier à l’assaut des différentes forteresses, tour-à-tour minuscule ou géant, cracheur de feu ou innoffensif au possible, écrasant à qui mieux mieux champignons et tortues. Le tout, avec la bonne vieille musique d’origine, toujours aussi entêtante.

Et qui dit HTML5 dit jeu un peu plus fluide et personnage un peu plus maniable que le même jeu fonctionnant sous flash. Le tout, sans tirer sur les capacités de votre ordinateur. Discrétion assurée au boulot.

Le site a été créé par Josh Goldberg, un étudiant en informatique américain. D’après ce que dit son CV, téléchargeable sur son site, l’étudiant a travaillé plus d’un an à la programmation du jeu, entre 2012 et 2013.

Et outre s’il est possible de jouer un grand nombre de cartes, il est aussi possible de créer la sienne - grâce à un éditeur - et d’y jouer comme à n’importe quel niveau. On touche au bonheur absolu, sans (trop) d’exagération.

Non parce que franchement, Call of Duty et consort ne valent pas une bonne partie de Super Mario Bross sur son ordinateur.

Pour le plaisir, on ne peut s’empêcher de vous partager la musique :

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook