Space Invader arrêté à New York

mardi 5 nov. 2013 | GB
L’artiste connu pour ses mosaïques inspirées de jeux vidéo des années 70-80, notamment Space Invaders d’où il tire son pseudonyme, a été arrêté à New York mercredi 30 octobre 2013. Un policier du NYPD, la police locale, l’a interpellé à Orchard Street alors qu’il installait une oeuvre représentant la princesse Peach...

C’était la nouvelle *un peu* fracassante du week-end de la Toussaint dans le milieu de streetart. France-Amerique.com expliquait le 1er novembre, sans citer ses sources, que l’artiste français Space Invader avait été arrêté à New York, alors qu’il installait une oeuvre dans la nuit, dans les rues de Manhattan.

Non pas que ce soit la première fois que l’artiste ait des démêlés avec la justice américaine, comme le rappelle le site, mais plutôt qu’avec Banksy oeuvrant en même temps dans la ville, on aurait pu croire les autorités locales plus tolérantes avec les artistes de rues.

Pas du tout. D’après le site, l’artiste a donc été interpellé à East Village alors qu’il installait une princesse Peach - l’amoureuse de Mario Bross - en mosaïque, entre 3 et 4 heures du matin, surpris par un policier en civil.

Une information restée relativement discrète, en France comme à New York, que l’artiste aurait confirmée, a en coire le blog animalnewyork.com qui publie une interview de lui, le 4 novembre 2013 : "Comme vous le savez, j’ai été arrêté par le NYPD et ça m’a fait perdre beaucoup de temps".

Au site, Space Invader explique donc que les policiers lui ont mis "la pression" "quand [les policiers] m’ont amené au poste de police". Sur place, "un sergent m’a dit : "J’espère que cette arrestation sera la fin de ta carrière de tagueur !". A ce moment-là, je pensais "tu devrais arrêter les délinquants et me laisser faire mon boulot que je considère comme un cadeau pour New York". Je suis dehors maintenant, mais ils m’ont pris mon téléphone portable. Et je suppose que cette brigade du vandalisme doit travailler dessus en ce moment".

Des heures au poste qui n’ont visiblement pas entamé la motivation de l’artiste d’essaimer dans la Grosse Pomme. A la question posée par le blog "Combien d’oeuvre comptez-vous installer à New York ? ", sa réponse est sans appel : "Le plus possible ! "

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois