Ressusciter en arbre, et pourquoi pas

mercredi 21 mai 2014 | GB
Et si vous vous ressuscitiez en érable ou en chêne après votre mort ? C’est ce que proposent poétiquement deux designers espagnols qui commercialisent des urnes funéraires avec des graines, prêtes à être enterrées.

Une urne biodégradable | ©urnabios

Et si une fois incinérés, vos cendres servaient à faire pousser un arbre ? C’est sur cette idée que deux designers industriels espagnols, Martin Azua et Gerard Moline, ont créé Bios urn, une urne funéraire d’un genre nouveau.

Composée de matériaux biodégradables, celle-ci n’a pas vocation à conserver vos cendres pour l’éternité nouvelle qui s’offre à vous, non. Au contraire. Fabriquée à partir de fibres de noix de coco, et comportant de la tourbe compactée, de la cellulose et une graine d’un arbre, elle est destinée à être “plantée” avec vos cendres, permettant ainsi à un arbre de se développer. Comptez 75 euros l’urne. 

"Les restes humains sont une excellente source de phosphore qui aide les graines à germer et à se développer", expliquait fin octobre 2012 Lauren O’Neil, une journaliste canadienne sur son blog.

"Bios Urn transforme la façon de voir l’enterrement qui devient un acte de régénération et de retour à la vie à travers la nature", explique un des concepteurs sur le blog de Lauren O’Neil.

Dans l’Hexagone, comme le rapporte le site du Point.fr, le 21 mai 2014, un Français sur trois choisit de se faire incinérer après sa mort.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook