La réhabilitation sexuelle de l'informaticien

vendredi 24 mai 2013 | DD
On s'en doutait déjà et une récente enquête le confirme : la réhabilitation sexuelle de l'informaticien est en marche. Explications.

Et si nous étions en train d'assister à une véritable révolution ? Et si nous étions en train d'assister à la réhabilitation sexuelle de l'ingénieur informaticien ? C'est bien la tendance qui se dégage d'une étude réalisée le mois dernier par Easy Panel pour Crucial.fr, un site de vente de composants informatiques. D'après l'enquête menée sur un panel de 1015 personnes, il apparaît que plus de 53% des femmes soient davantage charmées par les hommes qui s'y connaissent en informatique que par les pros de la bagnole.

L'informaticien, ce geek, ce no life, cet ovni caricaturé dans des émissions de télé-réalité, (Julien 24, ans, ingénieur informaticien 1), moqué par le cruel Michel et dont la dignité fut souvent foulée au pied, change de statut. Récemment baptisé techno-sexuel, pour affirmé son "hypitude" au même titre que le métro-sexuel, l'homme qui maîtrise l'informatique recèle désormais un fucking potentiel sexuel aux yeux des femmes. Personne n'y aurait cru voici 10 ans.

Pourtant, les hommes l'ont déjà intégré puisque selon l'étude, 43% d'entre eux admettent avoir exagéré leurs connaissances en informatique face à une femme. Et 33,4% des hommes interrogés aimeraient s’y connaître plus en informatique qu'en mécanique. Tu peux sortir MacGyver. Aujorud'hui, le héros, c'est Neo.

  1. 1. On a eu beau chercher, impossible de retrouver une vidéo de Julien, 24 ans, candidat dans l'émission de télé-réalité L'Amour est aveugle qui avait déchaîné les passions en 2010
0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook