La RATP calme les nerfs de ses usagers à coup de mèmes.

mercredi 7 nov. 2012 | NR
La régie francilienne vient de publier un e-book dénonçant avec humour les comportements à bannir dans les transports en commun. Leur particularité : elles ont été en partie réalisées par les internautes.

Une horde d’usagers qui montent dans une rame de métro sans attendre qu’une jeune femme n’en descende. En haut et en bas, un slogan : « Je descends à Anvers… et contre tous. »

Un couple de touristes qui occupe une marche d’escalator dans toute sa largeur, empêchant les autres passagers de continuer leur chemin. Juste au-dessus, un autre slogan « Toi, Moi, Paris (et les autres) ».

| RATP

Ces affiches, ainsi que 28 autres triées sur le volet, sont à découvrir dans un e-book mis en ligne en début de semaine. Conçues pour sensibiliser les usagers aux comportements qui agacent des Franciliens, elles sont le résultat d’une campagne de communication originale, baptisée "Cher voisin 2 transport". Et pour les réaliser, ce sont les internautes qui étaient sur le pont.

En mai dernier, la RATP avait en effet invité le public, avec le concours de Human to Human, à créer des mèmes d’affiches, autrement dit des détournements d’images illustrant les situations et les comportements les plus irritants dans le métro ou dans le bus.

| RATP 

Comptant sur l’imagination des internautes, les responsables de la régie de transports n’ont pas été déçus. Au total, 79 013 visiteurs, 1962 contributions et 18 220 votes ont été comptabilisés tout au long de l’été.

Si, au bout de six mois, 30 affiches ont finalement été retenues, un "Hall of Mèmes" réunissant de nombreuses autres propositions est à découvrir sur le site chervoisin2transport.fr.

| RATP 

Mis à jour à 12h30 : Contrairement à ce que nous avions écrit, ces affiches ne sont, pour l'instant, pas destinées à être affichées dans les couloirs du métro. 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois