Quand les meubles Ikéa se font hacker

mardi 13 août 2013 | GB
Une jeune malaisienne compile sur ikeahackers.net les meilleurs détournements des meubles Ikea. Dans la veine du Do It Yourself, aka fais-le toi-même, les meubles de l’entreprise suédoise n’échappent pas à la volonté et à l’imagination de ses clients qui personnalisent, transforment et détournent les objets de leur utilisation première.

Les meubles Ikéa, c’est pratique, pas trop mal foutu et pas cher. Trois points qui ont contribué au succès de la marque suédoise. Problème : partout ou vous allez, vous avez de grandes chances de tomber sur les-dits meubles. Adieu la personnalisation, bonjour l’uniformisation des intérieurs.

Pour enrayer ce phénomène, tout autant que pour donner une seconde jeunesse aux meubles ou par simple plaisir de détourner leur utilisation première, les meubles de la marque au logo jaune et bleu se font hacker.

Une jeune malaisienne, dénommée Jules, raconte le site du Huffington Post, dans un article publié le 18 juillet 2013, compile sur son site les meilleurs détournements des meubles. Le site est en ligne depuis 2006.

Dès lors, terminé les étagères Expedit, les canapés Extorp, les armoires Besta et autres lits Nordli utilisés dans leur fonction première, celle imaginée par Ikea.  

Ici, les tabourets ne servent plus à soutenir des séants, mais sont tronçonnés et vissés au mur ou ils se convertissent en bibliothèque.

 © Ikeahackers.net

Là, les boites de rangement Trofast, destinées initialement à stocker des jouets pour enfant, deviennent des luminaires, et même des étagères, une fois le fond percé et les bords polis.  

 © Ikeahackers.net

Enfin, autre exemple de détournement de l’utilisation. Des porte-magazines se retrouvent simplement accroché au mur où ils se transforment alors en porte-chaussures.

 © Ikeahackers.net

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois