Pays-Bas : l’ex-pasteur ouvre un sexshop

lundi 23 avr. 2012 | NR
Dépité de toujours entendre ses paroissiens se plaindre des affres de leur vie sexuelle, il a décidé d’ouvrir une boutique en ligne, dédié à l'épanouissement sexuel.

Il est comme ça, Marc Angenent : toujours prêt à aider son prochain. Même quand il s’agit de parler de plaisir sexuel, « un tabou dans la communauté chrétienne ».

Considérant que « les chrétiens ont aussi droit à la jouissance », l’ancien pasteur de la ville d’Utrecht (la quatrième ville des Pays-Bas) vient d’ouvrir un sexshop en ligne pour ce public. Celui qui a embrassé la carrière de sexologue après avoir quitté sa soutane propose désormais toutes sortes d’objets et de conseils aux visiteurs. Tout ça en tenant compte de la spécificité de l’audience à laquelle il s’adresse, comme le précise le site Der Spiegel.

visuel lifedestuin.nl 

Sur lifedestuin.nl ("Jardin d’amour" en néerlandais), pas de photos "hot" d’entrée de jeu, pas non plus de textes graveleux. Pour trouver le matériel nécessaire à leur épanouissement, les visiteurs doivent fouiller quelque peu. D’ailleurs, c’est le côté thérapie sexuelle qui est définitivement privilégié.

Et le constat est là : ça marche. Au fil des jours, les visites commencent à affluer. Et pas seulement d’Utrecht et des villes à proximité : d’après son promoteur, les demandes viennent d’un peu partout. Si des voix se sont déjà élevées pour s’opposer à ce que des chrétiens « célèbrent la sexualité (…) en dehors de la procréation », Marc Angenent est, lui, plutôt content.

Il précise d’ailleurs à ses détracteurs que c’est dans l’Ancien Testament qu’il a trouvé les textes sur lesquels appuyer sa démarche. « Dans un contexte spirituel, mais l’érotisme est omniprésent (dans ces textes) », selon l’ancien pasteur. Comme quoi, avant Jésus, on savait être chaud.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois