Pas de temps à perdre pour se faire dépister !

lundi 21 nov. 2011 | AR
Une nouvelle campagne de mobilisation dirigée vers les homosexuels vient d'être lancée en France. Objectif ? Se faire dépister au plus vite. Parce que le VIH touche encore 34 millions de personnes dans le monde.

Pas besoin d'attendre le 1er décembre et la Journée mondiale de lutte contre le sida pour se faire dépister. C'est tout le sens de la campagne nationale à destination des homosexuels (première population touchée par le VIH en France) qui vient d'être lancée pour inciter au dépistage et au traitement du VIH et des IST (Infections sexuellement transmissibles). Nouvelle campagne, nouvelles affiches, à l'initiative de la Fédération LGBT, du Sidaction et du SNEG Prévention (Syndicat national des entreprises gays). Ces affiches - placardées dans les associations et les établissements LGBT - adressent un message clair aux personnes séropositives et séronégatives.

Une responsabilisation nécessaire (qui ne touche pas que les gays, évidemment !) au moment où l'Onusida vient de rendre son rapport annuel sur le sida dans le monde. En 2010, 34 millions de personnes sur la planète (dont 68 % en Afrique subsaharienne) vivaient avec le VIH. Un chiffre toujours plus élevé mais un espoir nouveau : grâce à un meilleur accès aux traitements, le nombre de décès des suites du sida (1,8 million de personnes) est en diminution.
Malgré une baisse de 15 %, entre 2009 et 2010, 2,7 millions d'individus supplémentaires ont été infectés par le virus du sida. « L'épidémie de sida n'est pas encore terminée, explique l'Onusida. La perspective de sa fin pourrait se rapprocher à condition que les pays investissent intelligemment. » Alors, pourquoi attendre pour se faire dépister ?

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois