À New York, des street-artistes installent des pièges à hipsters

jeudi 28 août 2014 | GB
Si vous êtes un hipster en goguette à New York, attention de ne pas marcher dans un de ces pièges. Une forme de street-art qui amène à faire réfléchir sur les éléments constitutifs de telle ou telle sous-culture.

© Urban Trap

Hipsters, gare à vous, la société a (toujours) une dent contre vous. Non content de se faire virtuellement zigouiller, grâce à ce petit jeu, désormais, ils peuvent se faire piéger dans les rues de New York. 

Dans la grosse pomme, les créatifs Hunter Fine et Jeff Greenspan ont imaginé un piège à hipsters, destinés à ceux de la mégalopole, largement inspiré des vieux pièges à loup, rapporte creapills.com.

Au milieu, des objets clichés qui leur sont souvent associés aux États-Unis : une canette de bière, une caméra Holga, des lunettes de soleil colorées, une chaîne de vélo jaune et un paquet de cigarettes sans additif American Spirits. Si les marques diffèreraient en France, les objets en eux-mêmes seraient globalement les mêmes (avec, en plus un petit bonnet et quelques poils d’une barbe bien fournie).

Comme le relève le site, le piège à hipsters fait partie du projet Urban Traps, qui imagine différents pièges pour tout un tas de sous-cultures urbaines ou politiques. Une forme de street-art qui amène à faire réfléchir sur les éléments physiques qui leur sont associés. 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois