À New York, permission de se balader les seins nus

mardi 4 juin 2013 | GB
Juste avant l’ouverture du mois des fiertés LGBT, la ville de New York a rappellé à ses 34.000 policiers que les femmes qui se baladent les seins à l’air ne commettent aucun crime. Ces messieurs de la maréchaussée sont même priés de les aider, en cas d’atroupements de curieux.

Mesdames, si l’envie vous prend de faire du topless cet été à New-York, et pas uniquement aux bords des plages, la loi locale sera de votre côté. C’est ce qu’a rappellé l’Etat aux policiers de la mégalopole, rapportait récemment le New York Times. Se balader seins nus, là où les hommes peuvent se balader torse nu, est un droit fondamental, et ce depuis 1992. Tous égaux devant la loi. Mieux : si un attroupement se formait autour de ces dames seins nus, la note rappelle au 34.000 policiers de la ville qu’ils sont priés de disperser la foule et de protéger les femmes des hommes un peu trop curieux.

Pourquoi ce rappel à la loi ? Depuis 1992, ce droit n’a jamais été vraiment ni revendiqué ni appliqué. Il est progressivement tombé en désuétude ; les forces de l’ordre continuaient alors de réprimer le topless. Ce rappel à la loi est surtout intervenu quelques semaines avant “le mois des fiertés”, c’est-à-dire le mois de juin qui concentre plusieurs manifestations LGBT dont, entre autre, la gaypride. Les femmes pourront y exhiber leur poitrine sans craindre l’amende.

Ce rappel de la loi ravit les militantes féministes, à l’instar de Moira Johnston qui milite pour cette forme d'égalité homme/femme. Elle a ainsi expliqué que le fait de pouvoir se balader seins nus est "aussi important" que "si des noirs ne pouvaient pas enlever leur tee-shirt alors que les blancs le peuvent".

Cachez ce sein

Quid de la France ? Se balader seins nus n’est pas autorisé explicitement dans le Code pénal, qui punit, à l’article 222-32“l'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public”, d’un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende... sans toutefois définir ce qu’est l’exhibition sexuelle. Pendant Paris Plage, de mi-jullet à mi-août, exhiber ses seins aux abords de la Seine vous coutera 38 euros alors que la pratique est largement tolérée sur les plages françaises... mais pas forcément dans le centre-ville où les municipalités peuvent des arrêtés municipaux pour la restreindre, dans un périmetre précis.

Toujours est-il que cette loi new-yorkaise est pour le moins curieuse, dans un pays un brin schizophrène sur le nibard : d’un côté une loi autorise le topless sous prétexte d’égalité homme-femme, de l’autre entrapercevoir le bout du sein de Janet Jackson pendant un quart seconde à la télé provoque un tollé. Facebook, lui ne se pose pas de question et censure systématiquement les poitrines dénudées sur les pages de son réseau social. Y compris quand c’est pour la bonne cause.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook