Mumia Abu Jamal ne sera pas exécuté

jeudi 8 déc. 2011 | JP
Après avoir été, pendant 30 ans, le symbole de la lutte contre la peine de mort, Mumia Abu Jamal sort du couloir de la mort.

Il ne sera pas exécuté. Mumia Abu Jamal passera le reste de ses jours en prison, mais il ne sera pas exécuté. C'est une victoire juridique indéniable pour les militants opposés à la peine de mort, aux États-Unis en particulier, mais aussi dans le monde.

Condamné pour le meurtre du policier blanc Daniel Faulkner le 9 décembre 1981, le membre des Black Panthers a toujours clamé son innocence, en utilisant toutes les manières qui s'offraient à lui, notamment la rédaction d'un livre qui en a fait une véritable icône. Il y dénonce à la fois les défauts de la justice américaine, le racisme latent et l'absurdité de la peine de mort.

Le procureur Seth Williams a exprimé son mécontentement face à une décision qui a été pour lui « très difficile à prendre. Sa condamnation était appropriée. C'était la peine la plus juste pour l'accusé » car il ne fait pour lui « aucun doute » que l'accusé est coupable du meurtre dont on l'accuse.

La rupture entre culpabilité ou innocence de Mumia Abu Jamal d'un côté, et sa condamnation à mort de l'autre est une véritable révolution aux États-Unis et dans le monde : le doute sur la culpabilité et les accusations de racisme ont toujours été l'argumentaire numéro 1 dans les affaires de condamnation à mort.
Maintenant que cet argument vient d'être pris en compte, on peut affirmer : coupable ou non, la peine de mort n'est pas défendable.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook