Mon pays va mal

mardi 8 nov. 2011 | JP
Selon une étude du Secours Catholique intitulée "Jeunes, une génération précaire" parue aujourd'hui, plus d'un jeune (18-25 ans) sur cinq vivrait sous le seuil de pauvreté.

A l'heure où de plus en plus de personnes jouent du bistouri pour se faire rajeunir, les jeunes, eux, morflent. Le rapport statistique de l'association indique que les 18-25 ans sont « clairement la classe d'âge la plus pauvre de France, laissée en marge de la société ». Plus de diplômes, plus d'aides, en théorie, la situation des jeunes aujourd'hui est enviable.

Mais dans la pratique, le chômage les touche de plein fouet et l'Etat n'est que peu présent. Parmi les jeunes que le Secours Catholique accueille, 30% sont sans ressources, et plus de 40% au chômage. Au delà de ce constat, le Secours Catholique note le durcissement d'une situation générale et la progression des situations de pauvreté et des disparités sociales en France.

Afin d'exposer les chiffres de son étude, proposer des solutions concrètes et un débat avec les institutions, le Secours Catholique organisera un colloque à l'Institut de France le 18 novembre 2011.
 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook