Ma table basse ? Une Ferrari compressée

mercredi 23 nov. 2011 | SG
Charles Molinelli, artiste et designer, propose un nouveau type de recyclage chic et choc : une table basse, cercueil d’une Ferrari rouge accidentée.

 

Trognons de pommes, marc de café et coquilles d’œufs ? Idéal pour le compost. Bouteille d’eau en plastique ? Nouveau matériau tendance pour confectionner stylos écolos et vestes polaires ultrachics. Mais le top du recyclage revient à un Corse. Ce résident de l’Ile de Beauté a installé, dans son séjour, une table basse unique au monde… fabriquée à partir d’une Ferrari. Mais attention, pas une voiturette made in Majorette. Là, on parle d’un véritable bolide rouge Ferrari F40, de la maison automobile de Maranello.
Le concepteur de cet objet unique ? Le designer Charles Molinelli. Après avoir trouvé une Ferrari accidentée, en Corse (d’après la plaque d’immatriculation, toujours visible après transformation de la bagnole en meuble), l’artiste a dû parlementer dur avec le personnel de la casse pour récupérer et faire sortir la carcasse de la fourrière.

Etape suivante : confectionner le coffre en bois qui accueillera les vestiges de la voiture. Là encore, le mot d’ordre est recyclage ! Quelques planches de bois et coups de peinture plus tard - enfin, Charles Molinelli a quand même travaillé deux mois sur le projet - la "Crashed Ferrari Table" est née !
Un objet de mobilier qui a été vendu pour une dizaine de milliers d’euros.
Mais ceux qui s’imaginaient déjà siroter un café devant les prochains Masters de golf, les pieds négligemment posés sur leur table Ferrari, peuvent tout de suite arrêter de rêver ! Charles Molinelli l’a dit : il ne compte pas réaliser d’autre exemplaire de la "Crashed Ferrari Table". Mais qui sait ! Il pourrait, d’ici quelques mois, changer d’avis et pourquoi pas fabriquer à la chaîne des "Crashed Renault Table" low cost, à 2 500 euros la voiture neuve… Tout est possible !
 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook