Les jeunes pop’ victimes d’un piratage

mercredi 30 nov. 2011 | DD
Après leurs pères et mères spirituels de l’Assemblée Nationale, les jeunes pousses de l’UMP ont à leur tour été victimes d’un piratage en règle.

Après les grands, c’est au tour des petits. Les profils de plus 1 800 jeunes militants UMP du Haut-Rhin ont été téléchargés depuis leur site. Après le piratage en règle qu’ont subi début novembre les membres du groupe UMP à l’Assemblée Nationale, ce sont cette fois-ci les jeunes pop’ qui trinquent.

L’information est donnée par le site Télérama qui a été contacté par un internaute. Celui-ci a donné l’alerte, déclarant avoir découvert « une faille de conception sur le site qui permet de télécharger n’importe quel fichier présent sur le serveur ». Puisqu’il s’agissait d’un gentil hacker, White Hat (par opposition aux méchants hackers, les Black Hat), il a prévenu l’UMP avant la parution de l’article sur Télérama.fr. Le journaliste a quant à lui pu consulter la liste de données, où figuraient noms, adresses et numéros de téléphone. Tout y était !

Les jeunes Pop s’en sortent plutôt bien (mieux que Jean-François Copé qui croulait sous les messages d’injures au début du mois), aucune donnée personnelle n’a été rendue publique, contrairement aux données récoltées lors de l’attaque des députés UMP.
Plus de peur que de mal... Cependant, le parti présidentiel devrait être plus regardant sur la sécurité de ses bases de données en ligne. Toujours en embuscade, le pirate veille...
 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook