Les drogues de synthèse progressent en Europe

mardi 15 nov. 2011 | DD
L’Observatoire européen des drogues et toxicomanies souligne un recul de la cocaïne. Mais une montée en puissance des drogues de synthèse.

L’Observatoire européen des drogues et toxicomanies (OEDT) a rendu son rapport annuel mardi 15 novembre. Celui-ci souligne l’arrivée sur le marché de 39 nouvelles drogues, la plupart des drogues de synthèse, pour près de 150 substances au total en circulation. La bonne nouvelle concerne la cocaïne. Il semble que celle-ci ne jouit plus de sa bonne réputation chez les jeunes. Sa consommation recule dans les pays où elle était encore la vedette l’année dernière : Danemark, Italie, Royaume-Uni, Italie. Reste à savoir si ce recul de la cocaïne est dû à la crise économique ou à un réel désintérêt des 15-34 ans pour cette drogue. Quant à la consommation de cannabis, elle stagne mais le cannabis reste toutefois la drogue la plus populaire.

Recul d’un côté mais progression de l’autre. L’OEDT souligne l’arrivée de substances psychoactives, appelées euphorisants légaux, pas ou peu contrôlées. Des pilules que l’on achète en un clic sur Internet. Les boutiques en ligne qui vendent légalement ces nouvelles drogues sont pléthores. « Les fournisseurs d’euphorisants légaux gardent toujours une longueur d’avance sur les contrôles en proposant rapidement de nouvelles alternatives lorsqu’une substance est interdite (…) L'émergence rapide de nouvelles substances psychoactives non contrôlées - souvent vendues sous l'appellation "euphorisants légaux" - constitue un défi croissant tant en Europe qu'à l'échelle internationale », précise le rapport.

Difficile pour l’Europe d’inverser la tendance car, toujours selon le rapport, l’interaction entre licite et illicite devient la norme. « Le marché de la drogue est en évolution de plus en plus rapide et globalisée, prompt à s’adapter aux menaces et aux opportunités ». Un jeu du chat et de la souris où, pour l’instant, les vendeurs jouent toujours le rôle de la souris.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook