Le Sri Lanka veut se débarrasser des chiens errants

dimanche 8 janv. 2012 | AR
Constatant une augmentation spectaculaire du nombre d'habitants mordus, le gouvernement a décidé d'abattre trois millions de chiens errants.

La décision est radicale. Devant la multiplication des morsures faites aux habitants du pays, le gouvernement du Sri Lanka a décidé de tuer ses chiens errants ! Trois millions de canidés seraient concernés. Chaque jour, près de 2 000 personnes de l'île (sur 20 millions d'habitants) sont en effet hospitalisées après avoir été mordues. Depuis 2006 pourtant, l'abattage des chiens ambulants (décidé pour lutter contre la rage) avait été suspendu. Mais face à l'accroissement des blessures faites aux passants, les autorités ont décidé de revenir en arrière : un abattage massif.

C'est le ministre de la Santé en personne qui a annoncé cette mesure draconienne, sur une chaîne de télévision privée. « Il est clair que notre politique a échoué, a expliqué Maithripala Sirisena. Le gouvernement a décidé de revenir aux pratiques antérieures ».
Constatant l'échec des campagnes de stérilisation des "clebs" errants et les 13 millions de dollars (10 millions d'euros) dépensés chaque année pour assurer les soins des habitants victimes de morsures (notamment des injections antirabiques), le gouvernement a tranché. Une décision qui a déclenché la colère des militants des droits des animaux du pays.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook