« Le nucléaire sûr n'existe pas »

lundi 5 déc. 2011 | JP
C'est en tout cas ce que dit une banderole placée ce matin sur le dôme de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine.

Ce matin à 7h30, un groupe de militant de l'association Greenpeace a réussi à s'introduire dans un réacteur nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube) pour dénoncer le manque de sécurité des centrales nucléaires en France.

Dans et sur le réacteur, les militants n'ont pas eu trop de mal à se déplacer. L'association, connue pour ses opérations coup de poing, souhaitait dénoncer la vulnérabilité des centrales en France malgré la réalisation d'un audit suite à la catastrophe de Fukushima, mais ne prenant pas compte de l'intrusion humaine ni, en général, des « risques externes non naturels ». Interrogé ce matin sur France Info, Eric Besson, ministre chargé de l'Industrie, de l'Énergie et de l'Économie numérique, s'est refusé à tout commentaire, n'ayant pas plus d'informations que celles fournies par le communiqué de Greenpeace. Il a tout de même fait part de sa surprise et évoqué un possible dysfonctionnement.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook