La Grèce voit d’un mauvais œil "L’île aux aveugles"

vendredi 6 avr. 2012 | NR
Le recensement des non voyants a mis au jour de graves problèmes de fraude dans l’archipel des îles ioniennes.

Zakynthos, petite île en mer ionienne, fait beaucoup parler d’elle en ce moment en Grèce. Le ministère de la santé local a lancé une gigantesque chasse à la fraude après avoir constaté qu’un nombre record de pensions d’invalidité était accordé à ses habitants.

Près de 700 personnes installées là-bas bénéficient en effet d’une allocation parce qu’elles sont non-voyantes, comme le rapporte le Wall Street Journal. Un chiffre impressionnant qui est devenu carrément louche quand les autorités ont constaté que parmi ces dernières, il y avait notamment un chasseur d’oiseaux et un chauffeur de taxi.

 

Pour repérer les fraudeurs, le gouvernement grec a lancé une campagne d’enregistrement sur une banque de données centralisée. Seules 190 personnes sont effectivement inscrites. Dans le même temps, l’ophtalmologiste de l’île, soupçonné d’avoir fait de faux diagnostics, a démissionné.

Echaudés, les membres du gouvernement grec ont décidé de lancer une grande campagne d’inspection. L’objectif : contrôler les bénéficiaires de prestations accordées pour handicap ou maladies durables.

Outre Zakynthos, la région de Viotia, en Grèce centrale, possède elle aussi un taux étonnamment élevé d'asthmatiques. Dans le même temps, sur l'île de Kalymnos on a recensé de nombreux cas de maladies mentales.

Le ministre adjoint de la santé a en outre annoncé que plus de 1000 résidents de la deuxième ville du pays, Salonique, étaient enregistrés comme lourdement handicapés. Un nombre "qui aurait été approprié si la Grèce avait participé à la guerre du Vietnam", selon ce dernier. La fraude mine l’économie grecque, en très grande difficulté : elle coûte plusieurs millions d’euros par an.
 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois