La folie Civitas gagne l’UMP

jeudi 8 déc. 2011 | DD
Ce soir se tiendra la première représentation parisienne de Golgota Picnic. On attend les furieux de Civitas devant le théâtre du Rond-Point. Peut-être même aussi, des députés UMP.

Ce soir se tiendra au théâtre du Rond-Point la première parisienne de la pièce Golgota Picnic, réinterprétation des Saintes Ecritures, mise en scène par Rodrigo Garcia. En plus du public, on attend également les fondamentalistes chrétiens de l’institut Civitas, dont le but affiché est de rechristianiser la France. Ses membres ont récemment fait parler d’eux lors des représentations de Sur le concept du visage du fils de dieu, de Romeo Castellucci, et de l’exposition du Piss Christ du photographe Andres Serrano, représentant un crucifix baignant dans l’urine. On crie à la christianophobie, on manifeste, on empêche le bon déroulement des pièces de théâtre.

Les cathos intégristes viennent de réussir un joli coup en obtenant le soutien de certains députés de la branche dure et moins dure de l’UMP, qui affirment que « les Chrétiens sont persécutés partout dans le monde dans l’indifférence générale ». Un texte, rédigé par 55 députés dont Lionnel Luca, qui s’était déjà illustré en 2010 en menant la manifestation contre le film Hors la Loi, dénonce : « Comment pouvons-nous admettre que l’argent du contribuable subventionne grassement des oeuvres si contestables ? Accepterions-nous que l'impôt finance des scènes non respectueuses de l’Islam ou du Judaïsme ? »
Ce soir, au théâtre du Rond-Point, Lionnel Luca et ses copains de l’Assemblée essaieront-ils d’empêcher, avec les furieux de Civitas, l’expression artistique ?
Et au cas où vous en doutiez, Christine Boutin ne soutient pas cette initiative.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook