La fin des prothèses mammaires PIP

mardi 20 déc. 2011 | JP
Quelque 30 000 femmes pourront se faire retirer leurs prothèses défectueuses.

Les autorités sanitaires ont tranché : les femmes ayant bénéficié de prothèses de la marque PIP devront se les faire retirer au plus vite. La décision devrait tomber d'ici la fin de la semaine et c'est le quotidien Libération qui nous livre l'information.

La prothèse était jusque-là soupçonnée d'avoir provoqué huit cas de cancer, dont cinq cancers du sein. « Nous sommes face à une crise sanitaire, liée à une escroquerie », a expliqué au quotidien le chirurgien Laurent Lantieri, membre du comité de suivi. « Il n'y a pas d'urgence mais nous n'avons plus le choix. Il faut retirer toutes ces prothèses. A mes yeux, ce n'est pas l'application d'un principe de précaution, mais un principe de prévention », a-t-il ajouté. Le comité de suivi enverra un courrier explicatif d'ici la fin de la semaine mais quoi qu'il arrive, un numéro vert a été mis en place (0800 636 636) et chacune des 30 000 femmes concernées seront remboursées. Pour retirer les prothèses mais pas pour les remplacer.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook