La dure vie derrière les barreaux

mercredi 7 déc. 2011 | AR
Les conditions de détention en France ? Alarmantes. C’est le triste bilan que dresse le dernier rapport de l’Observatoire international des prisons.

Surpopulation, suicide, récidive. Trois domaines, trois points affligeants pointés du doigt par le dernier rapport de l’Observatoire international des prisons (OIP), publié aujourd’hui. Depuis la dernière enquête de 2005, rien ne s'est arrangé. Bien au contraire. Les conditions de détention en France sont alarmantes. Entre 2005 et 2011, le nombre moyen de personnes incarcérées a augmenté de 4 %, passant de 58 288 à 60 761. Une hausse que n'a pas pu absorber la construction de nouvelles prisons. La surpopulation carcérale est une triste réalité. « Aujourd'hui, 60 % des détenus sont incarcérés dans une prison surpeuplée », a expliqué Patrick Marest, l'un des auteurs du rapport.

La recrudescence des suicides en prison est également dénoncée par l'étude de l'OIP, soulignant ainsi l'échec des mesures de prévention mises en œuvre entre 2004 et 2009 : on se suicide 5 à 6 fois plus en prison qu’à l’extérieur. De plus, entre 2003 et 2010, on ne note aucune amélioration : un suicide tous les trois jours !
Le rapport de l’OIP est également très critique en ce qui concerne les mesures anti-récidives. Selon l’OIP, le « législateur adopte des mesures inefficaces, voire contre-productives » dans ce domaine, visant notamment les peines plancher. La prévention de la récidive s’avère plus efficace avec des libérés conditionnels et des condamnés à une peine alternative, même si le taux de récidive est respectivement de 39 % et 45 %. Y’a encore du boulot…

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook