Kim Jong-il est mort

lundi 19 déc. 2011 | JP
Aujourd'hui, la démocratie pleure un grand homme. Nan j'déconne.

Hier, les hommages pleuvaient pour célébrer l'ex-président tchèque Vaclav Havel, mort à 75 ans. Parions qu'il n'en sera pas de même aujourd'hui, pour parler du décès de l'ex-président de la Corée du Nord Kim Jong-il.

Enfin si, les comptes Facebook et Twitter de L'humour de droite célèbrent aujourd'hui une journée spéciale. Logique. Le secrétaire général du Parti des Travailleurs de Corée, président de la Commission Nationale de la Défense de la RPDC et commandant suprême de l'Armée Populaire Coréenne, est décédé « des suites d'un grave épuisement mental et physique, le samedi 17 décembre à 8h30 heure locale (23h30 GMT, vendredi), dans son train, au cours d'un déplacement sur le terrain », précise l'agence de presse locale, le KNCA. Comprendre : le célèbre dictateur, au pouvoir depuis 1994, est décédé à l'âge de 69 ans d'un infarctus du myocarde. Comme on est en Corée du Nord, le deuil national débute et se termine à des dates officielles, du 17 au 29 décembre. Une cérémonie d'adieu se tiendra le 28 et une réunion nationale à sa mémoire le 29.
Il va de soi que la nation toute entière, ou ce qu'il en reste, se lèvera comme un seul homme, chantant la révolution et se recueillera à la mémoire du grand homme. Haaa... C'est pas en Corée du Nord qu'on sifflera le chant national et qu'on manquera de respect à son président.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois