Jack l’éventreur est-il une femme ?

jeudi 10 mai 2012 | DD
Un avocat à la retraite vient de publier un livre-enquête sur Jack l’éventreur. D’après lui, le tueur de Whitechapel est une femme !

Et si Jack l’éventreur était une éventreuse ? C’est la thèse d’un avocat à la retraite John Morris. Le ripperologiste, noms des passionnés de l’éventreur (ripper signifiant éventreur), avance une théorie étonnante : Lizzie Williams, 38 ans, aurait assassiné ces cinq prostituées entre août et novembre 1888. La cause ? La frustration de ne pouvoir avoir d’enfants.

Lizzie Williams | Photo DR

Le ripperologiste iconoclaste s’appuie dans son livre-enquête Jack the Ripper the hand of a woman sur plusieurs arguments. Aucune des filles de Whitechapel, quartier mal famé de l’Est londonien, n’a été sexuellement agressée mais les fœtus de trois d’entre elles ont été retirés. Des vêtements et accessoires féminins qui n’appartenaient pas aux victimes ont été retrouvés sur deux scènes de crime. Et d’autres preuves, développées dans le livre de John Morris.
Lizzie Williams était la femme du chirurgien John Williams qui aurait entretenu une liaison avec la dernière des victimes avérées, Mary Kelly. Pour l’avocat, elle a ensuite sombré dans une dépression, après avoir éliminé sa rivale. Elle meurt en 1912 sans jamais avoir été inquiétée par la police.

John Morris, Jack the Ripper, the hand of a woman, couverture

L’enquête de John Morris, basée sur des centaines de documents d’époque, est sortie dans l’indifférence générale en mars dernier. Mais un article du Birmingham Times mardi dernier a lancé une vive polémique outre-manche. En effet les historiens ripperologistes accueillent très mal la thèse de l’avocat. « Jack the Ripper une femme ? N’importe quoi ! » Pas facile d’écorner ce mythe, première histoire vraie de Serial Killer, anti héros rentré dans la légende de son vivant, à l’origine d’une science, la ripperologie et d’une tempête médiatique qui avait résonné partout dans le monde ! « Ma théorie va à l'encontre de croyances très anciennes. Parce que tout le monde est convaincu que Jack était un homme, toutes les preuves allant dans le sens d'une tueuse en série ont été ignorées », estime John Morris.
Le Figaro rapporte d’ailleurs qu’en 2006, des études de l’ADN retrouvée sur des lettres qu’aurait écrites l’éventreur démontrait que Jack semblait plutôt être une Jacqueline…
 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois