En Israël, une loi contre l’anorexie des mannequins

jeudi 3 janv. 2013 | NR
Depuis le 1er janvier, publier des photos de modèles anorexiques ou faire défiler des personnes trop maigres est puni par la loi.

Dans les médias, sur les sites internet et pendant les défilés, avec l’arrivée de la nouvelle année, les mannequins anorexiques n’ont plus droit aux feux des projecteurs en Israël. Le 1er janvier, une loi votée en mars 2012 par le gouvernement et interdisant la diffusion d’images de modèles beaucoup trop maigres, est effectivement entrée en vigueur.

Une loi contre les mannequins anorexiques en Israël. | DR 

En clair, dès que l’indice de masse corporelle d’un modèle - calculé à partir de la masse et divisé par la taille au carré - passe sous le chiffre de 18,5, ce dernier ne peut apparaître dans les médias nationaux. Pourquoi 18,5 ? Parce que selon le tableau d’interprétation de l’IMC, un indice compris entre 16,5 et 18,5 traduit une maigreur problématique (la corpulence normale, elle, se situe entre 18,5 et 25).

L’objectif poursuivi avec cette loi est de lutter d'une manière différente contre le développement des troubles alimentaires chez les adolescents les plus impressionnables. A en croire le Jerusalem Post, il s’agit d’une première.

De la même façon, toute publicité pour laquelle un modèle a été photoshopé devra indiquer « de manière claire et évidente » que l’image publiée a été retouchée. Portée par Rachel Adatto, gynécologue de profession, cette loi est considérée par l’intéressée comme le début d’une « révolution contre le modèle de la beauté anorexique ».

Le but : que les mannequins « qui ne semblent ne manger qu’un biscuit par jour et qui servent d’exemple à nos enfants » soient bannis des écrans.

Des voix ne manquent cependant pas de s’élever devant cette nouvelle loi : comme on peut le lire sur Slate.fr, Carrie Arnold, qui a signé le livre Decoding Anorexia, a déjà expliqué par le passé que les facteurs environnementaux (dont les images véhiculés par les médias) n'expliqueraient que 5% des risques d'être victime d'anorexie. Toutefois, si les mannequins anorexiques n'ont plus droit de cité, peut-être retrouveront-elles l'appétit.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook