Les dinosaures avaient (aussi) des pratiques sexuelles variées

mercredi 27 mars 2013 | MD
Et si la vie sexuelle des dinosaures, pour des raisons "pratiques", avait été tout à fait différente de ce que nous imaginions ?

Vous pensiez tout connaître sur la vie des dinosaures ? La science, ce puits de connaissance sans fond, n'en finira jamais de nous faire rêver en découvrant des choses inconnues sur nos ancêtres et en bousculant nos préjugés. Dans le Sunday Times, le spécialiste des dinosaures Brian Switek explique que ces grosses bêtes ne s'accouplaient peut-êtres pas toutes de la même manière, contrairement à l'idée apparemment répandue chez les paléontologues. Et pour cause : certains aspects physiques auraient pu les gêner, voire les mettre en danger s'ils pratiquaient la levrette.

FlickR - CC - JM Huet

En effet, les épines sur certains dinosaures auraient mis en danger de mort ou de castration les mâles cherchant à monter sur les femelles. D'où la théorie d'une forme de missionnaire pratiquée par certains dinosaures. Le scientifique Heinrich Mallison, du musée d'Histoire naturelle de Berlin, a notamment modélisé l'accouplement du kentrosaure pour montrer que la femelle était allongée sur le côté, pendant que le mâle appuyait son torse contre elle.

Reste un argument… de taille, pour les défenseurs de la théorie de la levrette : selon certains spécialistes, les dinosaures possédaient justement un pénis très long afin de pouvoir être à leur aise dans l'acte sexuel, sans se frotter aux épines des femelles.

Oui, la science a encore de belles choses à nous apprendre. On attend avec impatience la découverte d'un phallus fossilisé pour trancher cette épineuse question.

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook