La croisade d'un Américain contre l'industrie du porno

jeudi 26 juill. 2012 | DD
Accusé par une boîte de production de porno d'avoir partagé illégalement l'un de ses films, un Américain porte plainte pour diffamation et part en croisade.

Jeff Fantalis ne veut pas être pris pour un type qui télécharge du porno. Et puis quoi encore ? Reperé par son adresse IP, cet homme de 46 ans a été accusé par la société de production Malibu Media d'avoir téléchargé et mis à disposition sur BitTorrent un film porno. La société emmène l'affaire devant les tribunaux mais propose un règlement à l'amiable : contre quelques milliers de dollars, il évite les frais d'avocat et ni maman ni les gosses ne sont au courant de l'histoire de fesses. 

Logo de Play Boy | DR

C'était sans compter sur la colère de Jeff Fantalis. Outragé, humilié par de telles accusations, voici celui qu'on accusait de partager du porno, qui traîne devant les tribunaux la boîte de prod' Malibu Media. Il réclame un dédommagement de plusieurs millions de dollars, selon PCimpact. Son honneur bafoué, il porte plainte pour diffamation. L'humiliation d'avoir été accusé de télécharger et partager des films X ? Une intention délibérée de la part de la société de production de le pousser dans une profonde détresse émotionnnelle. Et puisque l'homme fait feu de tout bois, il porte plainte pour atteinte à la vie privée, jugeant anormal que Malibu Media ait pu se procurer des informations le concernant. 

Jeff Fantalis est l'homme que des millions d'Américains n'attendaient plus. Il dénonce l'odieux procédé de l'industrie du porno visant à se faire des milliers de dollars chaque année sur le dos des pères de familles américains, leur secouant sous le nez la menace de la honte. Il demande des excuses publiques à Malibu Media. Jeff Fantalis est parti en croisade. Il mène sa Guerre sainte. 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook

Articles du mois