Un concours pour désigner les pires adresses de Paris

mercredi 29 janv. 2014 | DD
Marre de ces bars ou de ces restos horribles dont personne n'ose dire du mal ? Vous voulez voir la vérité éclater sur ces toilettes sales, cette nourriture nauséabonde et cette bière trop chère ? Le concours des Bras d'honneur 2014 est fait pour vous.

Vous avez soif de vengeance. Ces cafés à cinq euros au zinc, ces serveurs qui font la gueule, ces toilettes qui puent la mort et ces plats insipides, inodores et sans saveur, vous ne retrouverez le sommeil que lorsque vous les aurez dénoncés. Jusqu'au 15 février, participez aux Bras d'honneur 2014 et votez pour les pires adresses de la capitale. Le concours est organisé par le blog Paris Zig Zag, spécialiste des bons plans et du Paris insolite. Cinq catégories pour cette première édition. Vous désignez le service le plus détestable, les toilettes les plus pourries, la pire arnaque, la déco la plus ratée et le plus beau hold-up de l'année. Un hold up ? Ce lieu branchouille, "the place to be", où les Parisiens branchouilles se précipitent. Vous vous cognez la queue mais vous ennuyez comme jamais, c'est ça un hold up.  

Au Bistro, Jean Beraud. Wikipédia.

La mairie de Paris ne pouvait pas laisser égratigner ces précieux bistros sans réagir. Alors, pour les moins cyniques d'entre vous, pour ceux qui veulent croire que la vie peut être meilleure, vous pouvez aussi voter pour les troquets les + ♥ de paname. Contre-attaque en bonne et due forme, elle prend l'exact contre-pied des catégories des bras d'honneur 2014. Sauf pour les toilettes. Cette fois il sagit d'élire les plus insolites de Paris. Le match est lancé, d'un côté les plus désenchantés, de l'autre les plus optimistes. 

0 Commentaire

  • Avant de poster vos commentaires, merci de bien vouloir prendre en compte la charte des commentaires .
  • Il n'est plus possible de réagir sept jours après la publication de l'article.
  • Si un commentaire vous parait douteux (insultes, xenophobie, publicité ...) merci de nous le signaler en cliquant sur le lien "Alerter"

Vos réactions

Sur Facebook